Gare

Ici, on aime les sphères, les boules, les balles, les ballons, les planètes… Le ventre étalé sur la sphère, on est en équilibre, les fesses à l’air… Au milieu de petits bambous, le p’tit Bouboule se marre.

Il ne faut pas poser de questions. Pourquoi ce vieux au corps de bébé est-il vautré sur une belle sphère de ce qui ressemble à de la porphyre au milieu des bambous ? C’est le jardinier qui sait. Le principal, c’est que cela vous fasse sourire. Le sens profond de cette installation, les passagers qui débarquent du train et qui passent immanquablement devant, semblent n’en avoir rien à faire.

Et à vrai dire, il y aurait sans doute une explication traditionnelle, une légende sous-jacente, une explication, une motivation, qui sait, un sens profond. J’ai ma petite idée bien sûr. Mais je la garde pour moi. C’est ça qui est le plus important. Le sens existe sans doute. Mais il est différent pour chacun. Alors, ce n’est pas la peine de l’exprimer.

A suivre…

About elisabethpaultakeuchi

J'aimais la littérature. Aujourd'hui je laisse sur la toile des petits bouts de ci, des petits bouts de ça. Je reste sur les traces des auteurs passés, et je trace mes propres méridiens. Pas sûre quand même qu'ils soient assez longs pour vous y perdre.
This entry was posted in micro-climat. Bookmark the permalink.

One Response to Gare

  1. Pingback: Gare | #OdinWallace

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s