Les nouveaux végétariens

Végétarisme, alternative alimentaire

Un bon documentaire que j’ai aimé regardé, ni trop bête ni trop érudit et qui ne tombe pas dans le parti pris.

Longtemps, on les a considérés comme de doux dingues ou de sinistres ennemis des plaisirs de la chair. S’ils sont toujours minoritaires dans notre société, les végétariens se recrutent aujourd’hui de plus en plus dans les cercles de jeunes urbains chics, cultivés, conscients des enjeux politico-écologiques, et qui définissent ainsi une nouvelle tendance. Écœurés par l’élevage en batterie, ils dénoncent les conséquences, dramatiques pour l’environnement, d’une consommation immodérée de viande. À Hambourg, le réalisateur Michael Richter accompagne une famille qui a banni la viande de son alimentation. zoom © NDR Que se passe-t-il lorsque l’on renonce à la viande ? La famille Wittmann, de Hambourg, a tenté l’expérience. Les deux filles n’en mangent pour ainsi dire pas du tout, et leurs parents leur ont emboîté le pas sans difficulté. Le documentaire « Les nouveaux végétariens » accompagne cette famille dans son voyage initiatique dans un monde sans viande. Désireuses de démontrer qu’un repas sans viande peut être excellent, les associations allemandes et françaises de végétariens veulent instaurer une journée sans viande dans les cantines publiques. En France, les réticences sont toujours considérables. Pourtant, une cuisine légumière imaginative se fait jour, telle que celle que propose le chef étoilé Michael Hoffmann : dans son restaurant Margaux, à Berlin, on déguste un menu en sept plats, qui décline des dizaines de légumes et d’herbes. En Inde, au contraire, personne n’a à se justifier d’être végétarien. Environ un Indien sur quatre, soit quelque 300 millions de personnes, ne consomme pas de viande, essentiellement pour des raisons religieuses. Au fil des siècles s’est développée une cuisine aux multiples facettes qui soutient largement la comparaison. Et grâce à l’utilisation de légumes secs, riches en protéines, une alimentation non carnée n’induit pas de carences. Le soja, en particulier, est une véritable petite bombe de protéines, au point que cette plante pourrait bien être la solution aux problèmes alimentaires de la planète. Aux Pays-Bas, des scientifiques cherchent à développer des produits à base de soja qui ont exactement le même goût que la viande. D’ailleurs, on trouve déjà dans le commerce des saucisses, nuggets et escalopes végétaux. À Hambourg, la famille Wittmann les a testés. Témoignant de la grande richesse de l’alimentation végétarienne, le documentaire « Les nouveaux végétariens » montre que ce mode de vie s’appuie sur des arguments parfaitement fondés.

See on www.dailymotion.com

About elisabethpaultakeuchi

J'aimais la littérature. Aujourd'hui je laisse sur la toile des petits bouts de ci, des petits bouts de ça. Je reste sur les traces des auteurs passés, et je trace mes propres méridiens. Pas sûre quand même qu'ils soient assez longs pour vous y perdre.
This entry was posted in Gastronomie, micro-climat, végétarisme and tagged . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s