« Jamais la condition des animaux n’a été aussi misérable »

Végétarisme, alternative alimentaire

Pour Corine Pelluchon, professeure de philosophie, les oies gavées et les animaux élevés pour leur fourrure pâtissent d’un triste sort dont le capitalisme est responsable. Mais le consommateur n’est pas innocent non plus.

See on www.lemonde.fr

About elisabethpaultakeuchi

J'aimais la littérature. Aujourd'hui je laisse sur la toile des petits bouts de ci, des petits bouts de ça. Je reste sur les traces des auteurs passés, et je trace mes propres méridiens. Pas sûre quand même qu'ils soient assez longs pour vous y perdre.
This entry was posted in micro-climat. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s